Accueil  ·  Nouvelles  ·  Informations sur la qualité de l’air en support aux questions du personnel et des parents

Informations sur la qualité de l’air en support aux questions du personnel et des parents

24 mars 2021

Démarche et tests effectués pour mesurer la qualité de l’air dans nos écoles et nos centres

  • Il est primordial pour nous d’assurer la qualité de l’air dans nos établissements. La santé et la sécurité des élèves et du personnel sont notre priorité absolue, surtout en cette période exceptionnelle.
  • Les tests ont été effectués selon les directives ministérielles, afin de mesurer adéquatement le taux de dioxyde de carbone dans nos locaux, lequel donne une bonne idée de la qualité de l’air.
  • Quatre à dix classes permettant de bien représenter l’ensemble du bâtiment ont été sélectionnées, en intégrant une classe par type de classe identifié. Plus de classes peuvent être testées si cela s’avère nécessaire. Le type de classe fait référence à la configuration des classes, soit l’orientation par rapport au vent et au soleil, l’étage sur lequel elle se trouve, le nombre de fenêtres, le type de ventilation, etc., et aux occupants de la classe (niveau scolaire, nombre d’occupants, etc.). Si une classe présente des résultats problématiques, des mesures correctives doivent être appliquées à toutes les classes similaires et des mesures devront être reprises dans toutes ces classes à la suite de la mise en place des actions correctives.
  • Pour chacune des classes testées, les taux de CO₂ ont été mesurés à trois reprises durant une période de cours : avant et au milieu du cours. La troisième mesure a été prise après l’ouverture des fenêtres ou de la porte durant une période de 20 minutes. À plusieurs endroits, une 4e prise de mesure des taux de CO2 a été faite et a permis de confirmer l’impact immédiat de l’ouverture des fenêtres par l’abaissement rapide et significatif des taux de CO2.
  • Le ministère de l’Éducation juge acceptables des concentrations de CO2 inférieures à 1500 ppm. Toutefois, les centres de services scolaires sont invités à prendre des mesures afin de viser la cible de 1000 ppm, le seuil de confort établi par Santé Canada.
Consignes applicables selon les résultats des tests
  • Des actions doivent être prises lorsque les concentrations dépassent 1000 ppm et dans un délai d’une semaine, lorsqu’elles atteignent 2000 ppm.
  • Dans l’ensemble des mesures prises dans nos établissements, aucune classe n’a atteint un taux supérieur à 2000 ppm. Le ministère a annoncé qu’il a fait l’achat d’échangeurs d’air (appareils différents d’un purificateur d’air) qui pourraient être disponibles pour les centres de services scolaires qui ont obtenu des résultats de tests avec des taux supérieurs à 2000 ppm, ce qui n’est pas notre cas.

État de situation pour le Centre de services scolaire de l’Énergie
  • Les tests ont révélé que la ventilation dans nos établissements est adéquate et que la qualité de l’air est bonne.
Ventilation naturelle
  • Dans le cas des établissements avec une ventilation naturelle, l’ouverture des fenêtres et des portes est appliquée, tel que recommandé par le comité d’experts scientifique et technique, afin d’assurer le renouvellement de l’air.
Ventilation mécanique
  • Dans le cas des établissements disposant d’une ventilation mécanique, le centre de services scolaire s’est assuré de son bon fonctionnement et de son efficacité.
Actions prises si le CO2 dépasse la norme de 1000 ppm
  • Dans tous les cas, l’ensemble du personnel doit être encouragé à mettre en place les meilleures pratiques d’aération.
  • Lorsque le système de ventilation mécanique fonctionne à recirculation d’air, l’installation des filtres adéquats a été validée.
  • Pour tous les systèmes de ventilation mécanique, l’augmentation du débit d’air et de la puissance est recommandée. Ce faisant, les stratégies d’économie d’énergie sont à éviter. Par ailleurs, une ventilation minimale doit être conservée lorsque l’école est fermée. La reprise d’une puissance normale est recommandée 2 heures avant l’ouverture de l’école et doit être maintenue jusqu’à 2 heures après la fermeture de l’école. Ces ajustements ont été faits.
  • L’entretien et le nettoyage des systèmes sont de mise. Mais la désinfection des systèmes n’est pas recommandée.
  • Pour les écoles dotées de fenêtres, elles doivent être ouvertes au début et à la fin des classes, ainsi que durant les pauses (5 minutes). Durant la journée, les fenêtres devraient être ouvertes durant 15 minutes, au moins 2 fois par jour, idéalement en l’absence des élèves. Les portes doivent être ouvertes 30 minutes avant et après les classes. Les portes doivent autant que possible demeurer ouvertes, ainsi que les fenêtres surplombant les portes (vasistas), le cas échéant. Chaque jour, une personne responsable doit s’assurer que l’ensemble des fenêtres soient fermées afin d’éviter des bris causés par le gel.
Purificateurs d’air
  • Dans le rapport du comité d’experts le 8 janvier 2021, les purificateurs d’air ne sont pas recommandés, mais sans être proscrits. En effet, la littérature scientifique ne permet pas, à ce jour, de conclure à un effet probant sur la diminution de la propagation des virus, a fortiori dans le cadre de contacts rapprochés dans des locaux de vastes dimensions, à l’instar d’une classe. Par ailleurs, les purificateurs d’air peuvent avoir pour effet de propager le coronavirus, notamment dans les classes qui sont bien ventilées. Le comité d’experts ajoute que le bruit peut constituer une nuisance dans un contexte d’apprentissage. Enfin, les purificateurs d’air donnent une fausse impression de sécurité.

En résumé
  • L’entretien et l’augmentation de la puissance des systèmes de ventilation mécanique, l’ouverture fréquente des fenêtres et des portes, combiné au respect de mesures d’hygiène de base, contribuent à prévenir la propagation de la COVID-19 à l’intérieur des écoles.
  • L’ensemble des mesures sanitaires mises en place pour freiner la propagation de la COVID-19 contribue également à assurer la santé et la sécurité de tous.
  • Chaque direction d’établissement a à sa disposition les résultats des taux de CO2 obtenus dans son milieu et peut les fournir aux membres du personnel ou aux parents qui en font la demande.
  • À tout moment, une direction d’établissement peut communiquer avec la direction des services des ressources matérielles pour être supportée dans les réponses à fournir aux parents ou aux membres du personnel qui présenteraient des inquiétudes.
Source :
Amélie Germain-Bergeron, coordonnatrice aux communications
Centre de services scolaire de l'Énergie
Tél. : 819 539-6971, poste 2340
agermainbergeron@csenergie.qc.ca