Accueil  ·  Nouvelles  ·  Lancement des entreprises étudiantes de l’école secondaire Paul-Le Jeune

Lancement des entreprises étudiantes de l’école secondaire Paul-Le Jeune

24 février 2020

Des jeunes de l’école secondaire Paul-Le Jeune ont procédé ce matin au lancement de leurs entreprises. C’est plus d’une dizaine d’entreprises-étudiantes qui sont exploitées cette année.

« Nous sommes très fiers aujourd’hui de vous présenter les divers projets entrepreneuriaux des élèves de l’école Paul-Le Jeune. Lors du dernier gala local OSEntreprendre, notre école a été sacrée école entrepreneuriale de l’année et ce n’est pas pour rien! C’est également à force d’essais-erreurs qu’ils développent leurs qualités entrepreneuriales et apprennent à devenir les adultes de demain! » Précise Isabelle Soumis, directrice de l’école secondaire Paul-le Jeune.
 
Entourant les jeunes entrepreneurs des entreprises « coup de cœur », nous retrouvons à gauche madame Mélanie Thiffeault directrice de la Chambre de commerce de Mékinac et membre du jury, monsieur Sylvain Lemire, agent de développement à la SADC Vallée-de-la-Batiscan et membre du jury, à droite madame Nadia Moreau, directrice du développement économique à la MRC Mékinac et membre du jury et monsieur Charles Massicotte Bourbeau, directeur général de la Caisse Desjardins de Mékianc-Des Chenaux.  
 
De nombreux projets inspirants

Projets du Pré-DEP
Les élèves de la classe de Pré-DEP touchent, depuis plusieurs années déjà, à l’entrepreneuriat. On les voit partout dans l’école, car ils s’impliquent à plusieurs niveaux. Ils sont des aides-ouvriers indispensables. De plus, les élèves sont disponibles pour aider les entreprises déjà existantes telles : le projet vélo-smooth, l’entreprise À pas feutrés, la savonnerie du 405. Également ce sont eux qui s'occupent du jardin communautaire de St-Tite en collaboration avec le Carrefour Normandie.

Projets de l’adaptation scolaire
Les élèves du groupe d'adaptation scolaire 491 ont également mis la main à la pâte en entrepreneuriat en continuant, encore une fois cette année, leur récolte de denrées pour les paniers de Noël en collaboration avec le Carrefour Normandie. Ils ont également ramassé plusieurs jouets usagés qu'ils ont minutieusement nettoyés pour les donner à la Maison de la Famille de Mékinac pour Noël. Présentement, les élèves sont en processus de création. En effet, ils ont fait plusieurs recettes de biscuits pour chiens qu'ils ont testées sur leurs propres animaux. Ne vous inquiétez pas! Tous se portent bien. Les biscuits qui ont eu le plus de succès ont été refaits en plus grand nombre. Le but étant de fabriquer un support pouvant être accroché au mur en entrant d'une promenade. Le propriétaire installe la laisse sur le crochet à cet effet et le meilleur ami de l'homme reçoit une récompense bien méritée! Un succès assuré!


Projets du secondaire premier cycle

La Baraque
Il s’agit d’un service de cantine mobile pour assouvir les petites fringales. L’entreprise dispose d’un chariot et d’un abri pour mieux s’adapter aux différentes occasions d’offrir leur service alimentaire. (Festival western, activités spéciales à l’école, la Foire Mékinoise, le marché de Noël, tournoi sportif, etc.) Au menu, breuvages (eau, boissons gazeuses, jus, limonades santé) et aliments pour tous les goûts (chips, chocolats, bonbons, biscuits, gâteaux, etc.) Les prix sont très abordables. De plus, les jeunes entrepreneurs sont soucieux de limiter l’usage du plastique et optent plutôt pour des contenants et des emballages biodégradables et recyclables.

Paul-Corn
Cet acronyme révèle bien la production de cette entreprise! Les jeunes ne se prennent pas au sérieux, mais ils ont une vision prometteuse dans le domaine de l’alimentation: ils veulent devenir une entreprise reconnue dans le marché du POP CORN! Ils offrent du popcorn aux saveurs variées et dans une multitude de formats. Ils sont présents à toutes les occasions possibles. Les « actionnaires » ont acquis une machine commerciale afin de répondre à la demande.

Aloès que ça va?
L’aloès, cette plante millénaire possède des pouvoirs de guérison et les élèves vont concocter une boisson et un onguent pour exploiter ses propriétés bénéfiques. Une mini serre permet la culture de l’aloès médicinal afin de faire connaitre ses bienfaits thérapeutiques. Les jeunes horticulteurs ont élargi leurs horizons en vendant d’autres variétés de plantes; cactus, plantes grasses, fleurs et autres. À l’occasion de la fête de la St-Valentin, ils ont procédé à la vente de roses. WOW, une action moins rentable au niveau financier, mais combien appréciée. De plus, ils expérimentent le bouturage afin d’offrir de belles plantes pour le printemps.

Les Mordus
Cette entreprise regroupe de jeunes passionnés de la pêche. Les élèves récupèrent de l’équipement de pêche endommagé, pour ensuite le réparer et finalement le revendre à prix modique. De plus, ils bénéficient d’ateliers tels: confection de leurres, la fabrication de brimbales pour la pêche sur la glace, l’art de faire des nœuds, la technique de pêche à la mouche et bien plus encore. Ces MORDUS de la pêche deviendront des conseillers hors pair! Ils sont de fiers ambassadeurs sur le territoire de Mékinac, déjà réputé pour la pratique de la pêche. Finalement, ils profitent d’«expéditions » de pêche dans la pourvoirie Hosanna et d’une expérience de pêche sur la glace pour mettre en pratique les connaissances acquises tout au long de l’année.

À pas feutrés
Les six adolescentes ne ménagent aucun effort pour concevoir des semelles et des bas de Noël en feutrine. Ces articles utiles ou décoratifs sont un bon exemple de récupération. Les retailles de feutre proviennent de l’entreprise Les enveloppes universelles de Saint-Tite. Les apprenties couturières ont développé des techniques efficaces pour la fabrication des semelles grâce à un partenariat avec l’usine BOULET. Elles ont décidé d’offrir gratuitement des semelles aux bénéficiaires de la maison le Havre qui supporte les itinérants et aussi de verser tous leurs profits à cet organisme. Les semelles « À pas feutrés » réchauffent les pieds et le cœur!

Projets du secondaire deuxième cycle
 
S.O.S Chauve-Souris
Gabriel est à la tête de cette entreprise qui fabrique des nichoirs à chauves-souris afin de favoriser la présence de cette petite bête sur le territoire de la MRC de Mékinac. Les nichoirs facilitent et privilégient la présence des chauves-souris qui jouent un rôle similaire aux insecticides, mais sans déséquilibrer l’écologie. Les nichoirs sont extrêmement bien conçus et l’entreprise bénéficie d’une commandite de l’entreprise Teintures et Calfeutrants St-Tite. Le carnet de commandes est bien rempli!

Le western dans l’objectif
Les jeunes adeptes de la photographie ont saisi l’opportunité d’offrir un service de photos « western » durant le populaire événement « Le Festival western de Saint-Tite ». Elles offrent aux festivaliers la possibilité de se faire prendre en photo à peu de frais. Les filles font des retouches au besoin et vendent les clichés en format papier ou version numérique. Il fallait y penser! Un p’tit 2$ pour un souvenir impérissable du Festival western de Saint-Tite ou un 5$ pour la version papier à afficher fièrement! Elles ont versé un chèque de 100$ à la maison des jeunes de Saint-Tite « L’APPART ». Ce geste démontre leur grande générosité.

Les DURS à cuir
Les grands gagnants NATIONAUX du concours OSEntreprendre 2019 poursuivent l’aventure entrepreneuriale. Les élèves impliqués ont décidé de scinder l’entreprise en deux divisions distinctes.

Les DURS à cuir division : porte-clés
Les 3 membres fabriquent des porte-clés en grande quantité, car ils ont développé un partenariat d’affaire avec la boutique officielle du Festival western de St-Tite. Ils maintiennent leur étroite collaboration avec l’entreprise Boulet pour l’approvisionnement en cuir. Les nouveaux modèles de porte-clés feront fureur!

Les durs à cuir division : bracelets
Elles sont deux filles ayant poursuivi l’entreprise des Durs à Cuir de l’an dernier sous le volet Élégance, mais de façon différente, ayant toujours une gamme de bracelets de qualité supérieure. Leur but est de développer de nouvelles gammes de produits avec le cuir recyclé. Elles débordent d’énergie et bouillonnent d’idées. Vous serez charmés par leurs produits de qualités faits à la main.

La ville du cuir a de quoi être fière de ses ambassadeurs!

Vélo-Smooth
La réputation de l’entreprise-étudiante Vélo-Smooth n’est plus vraiment à faire. Pour une troisième année consécutive, les filles vous offrent de pédaler votre smoothie! Composée de filles enthousiastes, cette entreprise permet de développer de saines habitudes de vie. Grâce au Vélo-Smooth, elles ont récupéré un vélo abandonné lors du Festival western qu’elles ont modifié, voir transformé ! Les filles ont décidé d’en faire un vélo stationnaire connecté à un mélangeur fixé à l’avant du vélo. Avec l’aide d’un enseignant en robotique, le pédalier actionne le mélangeur quand une personne pédale. Ainsi, elles exploitent cet engin à différentes occasions et événements pour faire pédaler la population et concocter de délicieux smoothies ! Au menu : activité physique, succulents smoothies et plaisir garanti !


Savon du 405
"Les savons du 405 est une entreprise visant la création et la fabrication de savon à froid. Les matières premières sont soigneusement choisies par les élèves faisant partie de l’entreprise pour offrir un produit de qualité. Ils veillent aussi à la réutilisation des contenants utilisés ainsi qu’à la production minimale de déchets. La mission de ce projet est de permettre aux élèves du 2e cycle l’expérimentation entrepreneuriale. Chaque entrepreneur qui s’implique dans ce projet y fait sa place de manière à s’investir et à donner le meilleur de soi-même. Des savons seront remis à l'ADI-TSA Centre-Mauricie/Mékinac. Un savon sera spécialement créé et offert aux membres des scouts de Shawinigan.

Le PICKLEBALL PLJ
William et Éliott désirent développer ce sport de raquette auprès des élèves de l’école et même de la population Mékinoise. Ils profitent de l’engouement du PICKLEBALL qui connait une popularité grandissante au Québec pour offrir des ateliers aux élèves de l’école. Ces séances ont été offertes gratuitement par des adeptes au grand cœur. Il y a eu un tournoi amical qui opposait les membres du personnel de l’école aux élèves. Finalement, un tournoi régional a été organisé le samedi 15 février. Il était destiné au grand public. L’événement a connu un véritable succès! Tous les efforts sont fournis pour mettre sur la « map de Mékinac» ce nouveau sport de raquette. Bien sûr, il faut noter l’aspect intergénérationnel du projet que favoriseront les liens entre les participants et les animateurs.

Notons que les jeunes entrepreneurs peuvent compter sur le soutien de plusieurs membres du personnel de l’école, de l’agente de développement de projets du Carrefour Emploi Mékinac et aussi de nombreux partenaires du monde des affaires de la région de Mékinac. Notons que la participation de ces partenaires, le soutien et l’aide qu’ils apportent aux projets sont très précieux pour les élèves et leur donnent la motivation d’aller encore plus loin dans leurs projets.
 
Source :
Amélie Germain-Bergeron, coordonnatrice aux communications
Commission scolaire de l'Énergie
Tél. : 819 539-6971, poste 2340
agermainbergeron@csenergie.qc.ca
Information :
Janick Lefebvre, conseillère en entrepreneuriat et agente de développement de projets
Carrefour emploi de Mékinac
Tél. : 418 365-7070, poste 1223
entrepreneuriat@cjemekinac.org