Accueil  ·  Nouvelles  ·  Lancement des entreprises étudiantes de l’école secondaire Paul-Le Jeune - Un réel bourdonnement d’i

Lancement des entreprises étudiantes de l’école secondaire Paul-Le Jeune - Un réel bourdonnement d’idées à saveur entrepreneuriale!

27 février 2019

Ce n’est pas moins d’une dizaine d’entreprises-étudiantes opérées par 30 élèves qui voient le jour aujourd’hui à l’école secondaire Paul-Le Jeune.

« Nous sommes très fiers aujourd’hui de vous présenter les projets entrepreneuriaux des élèves de l’école Paul-Le Jeune. Lors du dernier Gala entrepreneurial Desjardins de la Commission scolaire de l’Énergie, notre école a été sacrée École secondaire entrepreneuriale Desjardins et ce n’est pas pour rien! Les membres des diverses entreprises ainsi que les enseignants, dont Denis Bourassa, qui, au même gala, a remporté le prix Enseignant entreprenant Desjardins, travaillent tous très fort depuis plusieurs mois déjà dans leurs projets. C’est également à force d’essais-erreurs qu’ils développent leurs qualités entrepreneuriales et apprennent à devenir les adultes de demain! » précise Isabelle Soumis, directrice de l’école secondaire Paul-le Jeune.

Projets du Pré-DEP
Depuis plusieurs années déjà, les élèves de la classe de Pré-DEP touchent à l’entrepreneuriat. Alors que certains sont des aides-ouvriers qui ramassent les feuilles d’automne, plusieurs travaillent également à retaper les estrades extérieures et les bancs d’arbitre et s’affairent à créer des bancs de parc pour la ville de Saint-Tite.

L’école secondaire Paul-Le Jeune et ses employés n’hésitent d’ailleurs pas à solliciter l’aide de ces élèves reconnus pour leur talent manuel. Ils ont notamment reçu une commande de l’enseignante d’arts plastiques afin de créer des socles pour soutenir des statues conçues par les élèves. Un autre mandat leur a été confié. On leur a demandé de recycler des palettes de bois et de les rendre sécuritaires en enlevant les clous. Une fois les clous retirés, ces palettes seront utilisées pour un projet entrepreneurial de la classe d’adaptation scolaire.

Par ailleurs, particulièrement sensibilisés à l’importance de la récupération pour préserver l’environnement, les élèves du Pré-DEP ont décidé de s’investir à plein dans le recyclage. Certains d’entre eux recueillent les cartouches d’encre vides du CIUSSS, de la Caisse Desjardins de Mékinac et de leur école secondaire. Ces cartouches sont envoyées à La Recharge qui est spécialiste dans le domaine.

De plus, deux élèves ont décidé de restaurer un banc de sport. Ils l’ont sablé et peint aux couleurs de l’école. Un magnifique projet de récupération, mais aussi d’appartenance aux équipes sportives de l’école puisque seuls les Cowboys des équipes sportives de l’école secondaire Paul-Le Jeune ont le droit de l’utiliser!

Finalement, voulant démystifier le secteur de l’adaptation scolaire et du Pré-Dep, les élèves ont conçu une maison hantée dans leur classe pour l’Halloween et ont invité leurs camarades à venir les visiter : une occasion idéale de se rendre dans un secteur de l’école qu’ils fréquentent rarement. L’activité a été grandement appréciée. Il faut dire que les élèves du Pré-Dep se sont énormément investis en ne ménageant pas leurs efforts pour créer des animations originales et trouver des déguisements appropriés.

Projets de l’adaptation scolaire

À table Mékinac!
L'idée de venir en aide aux familles démunies de Mékinac est née d'un désir des élèves ayant des besoins particuliers (dysphasie, dyspraxie, autisme, déficience intellectuelle) de redonner à la communauté. Ils ont donc envoyé un courriel au Carrefour Normandie pour faire savoir à l'organisme de Saint-Tite qu'ils souhaitaient se mobiliser avec eux afin de soutenir les familles de Mékinac. C'est avec beaucoup d'enthousiasme que l'organisme a répondu positivement à leur lettre. Le Carrefour Normandie est venu porter quelques boîtes pour la campagne des paniers de Noël. Les élèves ont organisé un concours entre les différents niveaux d’enseignement afin d'augmenter les denrées amassées! Le concours fut un véritable succès! Quelle ne fut pas la surprise des bénévoles lorsqu'ils ont constaté que l'école avait réussi à recueillir 745 denrées! L'organisme a de nouveau sollicité l’aide des élèves en leur demandant de participer à leur jardin collectif. Ils viennent de terminer les semis et iront mettre en terre les plants à la fin du mois de mai en compagnie des intervenants de l'organisme. La récolte est prévue au retour des vacances estivales en août. Une belle collaboration-école-communauté vient de naître!

Respectons la Terre, une pile à la fois…
Ce projet est né d'un besoin de l'école. Plusieurs chaudières remplies de piles traînaient dans les locaux de la menuiserie depuis plusieurs années. Lorsqu'un concours de recyclage de piles a été annoncé par Environnement Jeunesse, les élèves ont rapidement saisi cette occasion pour lancer un projet de récupération des piles. Ils devaient d’abord trier les piles une par une. Lorsque les boîtes atteignaient 25 kg, ils devaient communiquer avec Purolator pour qu'ils viennent les récupérer. Tout un travail s'annonçait, mais les élèves ont persévéré pour atteindre leur objectif : « sauver la planète! » Malgré le grand nombre de piles en leur possession, ils sont parvenus à toutes les trier. Comme le concours ne se termine qu’au mois d'avril, il leur fallait trouver une solution pour en obtenir davantage. Ils se sont donc adressés à l'entreprise Batteries Mauricie de Saint-Tite qui a accepté volontiers de leur fournir des piles usagées jusqu'en avril. L'ouvrier de l'école s'est même porté volontaire pour aller les chercher ainsi que de faire le tour des autres écoles de la Commission scolaire de l’Énergie ainsi que du Centre local d’emploi. À ce jour, l'école secondaire Paul-Le Jeune a fait parvenir au-delà de 200 kg de piles et se retrouve en 3e position des écoles secondaires de plus de 500 élèves au Québec. Si les élèves remportent le grand prix de 1000 $, ils l’utiliseront pour financer un projet écologique.


Stylos usagés… nous réécrirons votre destin!
Ce projet est aussi né d'une préoccupation environnementale. Alors que certains s'occupent de faire la guerre aux pailles de plastique, les élèves, eux, ont pensé se préoccuper du destin de tous les crayons, stylos ou marqueurs qu'une école peut se départir au cours d'une année scolaire. Après avoir réalisé un logo sur leur entreprise écologique, ils ont demandé des boîtes de papiers mouchoirs au personnel de l'école afin de les modifier pour les redistribuer dans tous les locaux de l'école. Ils ont passé de classe en classe sans oublier les bureaux de l'administration en expliquant l'utilisation de leurs boîtes. Ces boîtes, ornées de leur logo, servent à recueillir les crayons usagés qui ne fonctionnent plus ou qui sont brisés. Une fois par cycle de 10 jours, des élèves passent dans les classes afin de vider les boîtes. Ils récupèrent le tout et l'enseignante va les porter chez Bureau en gros afin de les recycler.

Projets du secondaire premier cycle

BWA en folie
BWA en folie est un regroupement de trois jeunes ébénistes en herbe qui possèdent un intérêt commun : le bois. Grâce aux différentes machines et outils, ils ont pu travailler le bois et fabriquer différents objets : jeux de société, casse-tête, arbre de Noël, articles de décoration! Imaginatifs et créatifs, les membres de BWA en folie ont même obtenu un contrat pour créer deux bibliothèques thématiques pour l’école Dominique-Savio après avoir présenté leur projet aux élèves. Ces étagères à livres permettront aux enfants d'échanger des bouquins, ce qui permettra de favoriser le goût de la lecture. BWA en folie doit maintenant concevoir les deux modèles imaginés et dessinés par les élèves du primaire!

Les DURS à CUIR.
Saint-Tite étant reconnue pour être la ville du cuir, certains élèves de 2e secondaire ont décidé de poursuivre dans cette lignée!
Cette entreprise se spécialise dans la fabrication d'articles en cuir. Grâce à un partenariat unique avec l'usine Boulet et l’entreprise Enveloppes Universelles, les élèves bénéficient de judicieux conseils. Cette expertise, jumelée avec leur créativité, leur offre l’opportunité de créer des articles utiles et attrayants.
L’entreprise comporte deux divisions : Les porte-clés ultras résistants et Les bracelets irrésistibles. Ils sont d’ailleurs responsables de la production du porte-clés du 50e anniversaire de l’école qui est gravé à l’effigie du logo officiel. Leur « usine » est actuellement en pleine production. Les actionnaires débordent d’idées pour de futurs articles!

L'escalade PLJ.
Cette entreprise œuvre dans l'événementiel et vise à exploiter davantage le superbe mur d'escalade de l'école. Les élèves impliqués planifient des activités ludiques pour différents groupes d'élèves du primaire qui auront la chance d'expérimenter des défis reliés à l'escalade. Grâce à ce projet, les jeunes de Mékinac auront l’opportunité de s’initier à ce sport qui connaît une popularité fulgurante!


Photographes/Western
Les artistes qui composent cette entreprise veulent profiter de la popularité du Festival western de Saint-Tite pour offrir un service de photographe professionnel aux milliers de festivaliers.
L’année dernière on a pu constater l’engouement des visiteurs pour repartir avec un souvenir tangible de leur passage au Festival. Rien de mieux qu’une photographie « live » de style western qui immortalise les bons moments à Saint-Tite.
Les jeunes photographes offriront la prise de clichés à prix modique. Les photos seront développées dans les studios de l’école.

Les SNACKeurs
Lors des récréations, beaucoup d’élèves vont prendre une collation à la cafétéria. Malheureusement, le prix peut grimper vite et ce ne sont pas tous les élèves qui peuvent s’offrir une collation santé à prix abordable jour après jour. Pour contrer cette problématique, 3 jeunes ont décidé de créer une attrayante cantine mobile avec des collations santé à faible coût. Pommes, clémentines, pain aux bananes, lait, yogourt, barres tendres, bref, tout y est pour combler une petite fringale! De plus, dans un souci écologique les élèves ont décidé d’offrir un rabais de 50 % aux élèves qui achètent une bouteille d’eau et qui en rapportent une dans leur bac de recyclage! Ils organisent des événements spéciaux et des tirages pour faire la promotion des saines habitudes de vie.
Encourager une saine alimentation et la récupération, c’est la mission des Snackeurs!

Projets du secondaire deuxième cycle

Vélo-Smooth
La réputation de l’entreprise-étudiante Vélo-Smooth n’est plus vraiment à faire. Pour une deuxième année consécutive, les filles vous offrent de pédaler votre smoothies! Composée de filles enthousiastes, cette entreprise permet aussi de développer de saines habitudes de vie. Grâce au Vélo-Smooth, elles ont récupéré un vélo abandonné lors du Festival western qu’elles ont modifié… même transformé! Les filles ont décidé d’en faire un vélo stationnaire connecté à un mélangeur fixé à l’avant du vélo. Avec l’aide d’un enseignant en robotique, le pédalier actionne le mélangeur quand une personne pédale. De plus, elles s’affairent présentement à la conception d’un Vélosmooth-mini qui conviendra aux plus jeunes. Ainsi, elles exploitent ces engins à différentes occasions et événements pour faire pédaler jeunes et moins jeunes et concocter de délicieux smoothies!
Au menu : activité physique, succulents smoothies et plaisir garanti !

J’t’emballe!
À l’occasion de l’Halloween, l’enseignante Marie-Pier St-Amant s’est déguisée en bac de récupération. Les élèves voulant recycler leurs sacs de bonbons ont vite compris que ce n’était pas recyclable. Pour contrer ce problème, certains d’entre eux ont décidé de créer des emballages réutilisables. Petits sacs, emballage-cadeau, etc., bref tout y est pour réduire au maximum les déchets! À partir de grandes pièces de tissu, les élèves découpent et cousent pour fabriquer leurs produits. Ils se sont même rendu compte que de vendre le produit pour une seule utilisation n’était pas si écologique que ça! Par conséquent, ils offrent désormais un service de location!

S.O.S Chauves-Souris
Pour une deuxième année, cette entreprise revient en force. Après une année mémorable où l’entreprise a raflé le prix coup de cœur entrepreneurial en Mauricie, Gabriel continue l’aventure! Cette dynamique entreprise, qui a pour but de favoriser le peuplement des chauves-souris sur le territoire de la MRC de Mékinac, poursuit sa progression. L’année dernière, deux modèles de nichoirs, qui favorisent la présence de cette mignonne créature, ont été conçus. Cette année, fier d’une solide expérience en menuiserie, Gabriel s’est concentré sur la fabrication et la vente des produits!
De plus, Gabriel expérimente la fabrication d’autres modèles d’abris pour différents animaux. C’est un projet écologique et environnemental qui aura des répercussions positives dans la région!

Stationnement auto pour l’accueil d’orphelins
Les finissantes de l’école secondaire Paul-Le Jeune ont saisi l’opportunité de gérer un stationnement automobile à l’occasion de la Classique hivernale de la LHJMQ qui se tenait à Saint-Tite les 8 et 9 février 2019. Elles ont tout planifié pour assurer le succès de ce service offert aux spectateurs. (affiches, publicité, sécurité, aspect financier, recrutement de bénévoles, cartes de remerciements, achat de collations…) Tous les profits sont remis à un membre du personnel de l’école qui a adopté trois enfants orphelins provenant de la Colombie.
Ce geste permet de démontrer d’une façon concrète tout l’appui et l’admiration envers cette nouvelle famille québécoise.

Une collaboration exceptionnelle de nombreux partenaires
Pour mener à bien leurs projets, les jeunes entrepreneurs peuvent compter sur le soutien de plusieurs membres du personnel de leur école, de l’agente de développement de projets du Carrefour Emploi Mékinac et du monde des affaires de la région de Mékinac. La collaboration de ces précieux partenaires est essentielle et leur donne la motivation nécessaire pour aller encore plus loin dans leurs projets.  pastingKariane St-Arneault
Agente de développement de projets et à l’entrepreneuriat
Carrefour Emploi Mékinac
Tél. : 418 365-7070, poste 1223
entrepreneuriat@cjemekinac.org
 
 
 
Source :
Kariane St-Arneault, agente de développement et à l'entrepreneuriat
Carrefour Emploi Mékinac
Tél. : 418 365-7070, poste 1223
entrepreneuriat@cjemekinac.org