Accueil  ·  Nouvelles  ·  Des jeunes à la fibre entrepreneuriale : des élèves de l'école secondaire Paul-Le Jeune lancent leur

Des jeunes à la fibre entrepreneuriale : des élèves de l'école secondaire Paul-Le Jeune lancent leurs entreprises!

23 février 2018

Des jeunes de l’école secondaire Paul-Le Jeune ont procédé ce matin au lancement de leurs entreprises. Ce n’est pas moins d’une dizaine d’entreprises-étudiantes qui voient le jour dans cette école rassemblant pas moins de 50 jeunes de différents niveaux.

«Nous sommes très fiers aujourd’hui d’enfin pouvoir vous présenter le travail des élèves! Les membres des entreprises travaillent tous très fort depuis plusieurs mois déjà à faire des essais-erreurs pour en arriver à ce grand lancement aujourd’hui » précise monsieur Denis Bourassa, enseignant de mathématiques et l’un des pionniers de l’entrepreneuriat à l’école secondaire Paul-Le Jeune.

Pré-DEP
Les élèves de la classe de Pré-DEP de monsieur Lin Dessureault touchent, depuis plusieurs années déjà, à l’entrepreneuriat. Alors que certains produisent la commande de 15 supports à livres d’une enseignante de première et de deuxième année du primaire, d’autres apprennent les techniques de couture et confectionnent tabliers, linges à nettoyer et napperons. L’établissement scolaire et ses employés n’hésitent pas non plus à demander l’aide de ces élèves reconnus pour leur talent manuel. Ils ont, entre autres, une commande du technicien de l’auditorium pour construire 6 colonnes de lumières, une autre commande pour créer des panneaux de signalisation qui seront utilisés lors du Festival western et finalement, les élèves s’investissent à créer le IPad Mobile «Flyé».

Comme la technologie est de plus en plus présente dans nos vies, les élèves utilisent de plus en plus des tablettes informatiques dans les classes. Par contre, trop souvent les appareils arrivent déchargés ou pêle-mêle dans les classes. Pour résoudre le problème, les classes nécessiteuses pourront utiliser IPad Mobile « Flyé » qui se veut un rangement mobile pour iPad pouvant recharger 20 iPad à la fois. Quelle ingéniosité!

Pépinière Paul-Le Jeune
Les 10 jeunes de la classe d’adaptation scolaire font du vermicompostage; un procédé qui transforme le fumier ou les déchets organiques domestiques par des vers. Cette terre très riche sera mise dans des pots faits en origami avec du papier journal par ces mêmes élèves afin d’y recevoir les plantes que les élèves commencent tout juste à faire pousser. Le produit de leurs efforts sera en vente en juin.

Écobois
La réputation de l’entreprise-étudiante Écobois n’est plus vraiment à faire. Les 6 entrepreneurs font de la deuxième transformation de billots de bois en confectionnant des sous-verres et, depuis septembre, des bougeoirs. La population peut d’ailleurs communiquer avec l’entreprise afin d’envoyer gratuitement un bougeoir à quelqu’un qui vit un moment difficile et qui a besoin d’un peu d’espoir dans sa vie. Aussi, pour chaque paquet de sous-verre vendu, une carte-cadeau de la pharmacie Proxim d’une valeur de 35 $ sera remise à une famille dans le besoin de la MRC de Mékinac. La contribution de l’entreprise envers sa communauté est possible grâce à une aide financière du Carrefour Emploi Mékinac. Les élèves ont comme objectif de remettre 20 cartes-cadeaux.

À l’occasion de la conférence de presse, ils sont fiers d’en remettre 10 à madame Nancy Gauthier, intervenante au CIUSSS, qui sera en mesure de les distribuer en ciblant bien les familles dans le besoin.


 
On retrouve, de gauche à droite : Estelle Larouche, Charles Ricard, Jérémy Lavoie, Léa Bouchard et Jacob Bouchard.








À fleur de pots
Cette entreprise tendance a pour but de concevoir des pots à fleurs originaux, de les garnir de plantes grasses ou de cactus pour finalement en faire la vente. Il y a trois variétés de pots qui sont tous fabriqués à partir de matériaux recyclés. On y retrouve des pots en béton, en bois et en verre. Dès que l’on aperçoit ces créations, on tombe sous le charme!


 
On retrouve de gauche à droite : Myriam Houle, Maïa Lavoie et Sophie Moisan,





 
 
 
 


Bureau-antique magique (BAM)
Il arrive que des élèves oublient des articles scolaires ou n’ont tout simplement pas les moyens de se les procurer. C’est à ce moment que le BAM fait toute sa magie ! Les 5 filles investigatrices de ce projet à caractère humanitaire ont décidé de contrer cette problématique en offrant gratuitement des articles scolaires tels que des crayons, stylos, effaces, règles, marqueurs, feuilles de cartable, etc. Elles ont investi beaucoup de temps, d’énergie, de créativité et d’amour à une commode antique qui s’est transformée en BAM! C’est une œuvre d’art en soi qui déborde d’articles scolaires! La récupération, le partage et l’entraide sont au cœur de ce merveilleux projet!


S.O.S Chauves-Souris

Cette dynamique entreprise a pour but de favoriser le peuplement des chauves-souris sur le territoire de la MRC de Mékinac. Les cinq actionnaires de l’entreprise sont ni plus ni moins que des experts en ce qui concerne les chauves-souris. Ils ont conçu deux modèles de nichoirs qui favorisent la présence de cette mignonne créature. C’est un projet écologique et environnemental qui aura des répercussions positives dans la région!

 
On retrouve de gauche à droite : Gabriel Perron, madame France Cossette, Teinture et Calfeutrants Saint-Tite, Maïa Lavoie, David Blais, Jasmin Defoy et Zachary Proulx,







Vélo-smooth
Composée de cinq filles enthousiastes, cette entreprise permet de développer de saines habitudes de vie. Grâce au Vélo-smooth, elles ont récupéré un vélo abandonné lors du Festival western qu’elles ont modifié… même transformé! Les filles ont décidé d’en faire un vélo stationnaire connecté à un mélangeur fixé à l’avant du vélo. Avec l’aide d’un enseignant en robotique, le pédalier actionne le mélangeur quand une personne pédale. Ainsi, elles comptent bien exploiter cet engin à différentes occasions et événements pour faire pédaler la population et concocter de délicieux smoothies! Au menu : activité physique, succulents smoothies et plaisir garanti !


Les tricoteuses de PLJ

Les tricoteuses de PLJ est un regroupement d’élèves qui possèdent un intérêt commun; le tricot. Grâce aux différents tricotins, elles ont créé différents articles : foulards, passe-montagnes, bandeaux! Imaginatives et créatives, les membres de ce projet prévoient remettre des foulards aux plus démunis. Finalement, chaque article est identifié avec un bouton de bois rustique! C’est en quelque sorte la griffe des tricoteuses PLJ!


 
On retrouve de gauche à droite : Oceanne Tessier, Laurie Breault et Justine Piché









Finalement, les jeunes entrepreneurs peuvent compter sur le soutien de plusieurs membres du personnel de l’école, de l’agente de développement de projets du Carrefour Emploi Mékinac et aussi de nombreux partenaires du monde des affaires de la région de Mékinac. Notons que la participation de ces partenaires, le soutien et l’aide qu’ils apportent aux projets sont très précieux pour les élèves et leur donnent la motivation d’aller encore plus loin dans leurs projets.
 
 
 
 
Source :
Karine St-Arneault, agente de développement de projets et à l'entrepreneuriat
Carrefour Emploi Mékinac
Tél. : 418 365-7070, poste 1223
entrepreneuriat@cjemekinac.org