Accueil  ·  Nouvelles  ·  L'École forestière de La Tuque accueille des élèves de la France

L'École forestière de La Tuque accueille des élèves de la France

10 novembre 2015

Cinq élèves de la France, plus précisément des régions de Val-de-Marne et de Paris, ont joint les rangs de l'École forestière de La Tuque (ÉFLT), spécifiquement à titre d'élèves du groupe d'insertion socioprofessionnelle (ISP) de la Formation générale aux adultes. Ce stage, qui se déroule du 2 au 27 novembre, permettra à ces élèves, âgés entre 19 et 24 ans, de confirmer leur choix professionnel.

Chez eux, ces élèves fréquentent l'École de la 2e Chance (E2C). Il s'agit d'un concept éducatif qui permet aux jeunes sans diplôme ni qualification de découvrir leurs intérêts, de se fixer un projet personnel et professionnel, et de cheminer vers l'atteinte de leur objectif en alternant école et marché du travail, et ce, de façon personnalisée.

Il va sans dire que leur passage à La Tuque s'inscrit dans leur cheminement. Outre l'ÉFLT, le Complexe culturel Félix-Leclerc, la Clinique vétérinaire Méliblack, le Centre d'amitié autochtone de La Tuque et la Chambre de commerce et d'industrie du Haut Saint-Maurice ont accepté avec intérêt d'accueillir un stagiaire. Mme Véronique St-Gelais, enseignante en ISP à l’ÉFLT et responsable du projet à La Tuque, explique en quelques mots la nature de leur implication ici : « Les élèves sont en stage 35 heures par semaine, selon un horaire établi avec l'employeur. Évidemment, ces jeunes auront aussi la chance de participer à diverses activités leur permettant de découvrir La Tuque. D'ailleurs, ils sont arrivés juste à temps pour connaître le Festival de chasse! »

 
De gauche à droite : Véronique St-Gelais, enseignante, les élèves : Geoffrey Balligand, Cindy Gaio, Souhila Boutih, Myriam Garcia et Lucas Mazaud, Khadija Himmi, responsable pédagogique à l’E2C et Gilles Renaud, directeur de l'ÉFLT.
 
 
 





« Notre participation à ce projet permet non seulement à ces élèves d’acquérir une expérience personnelle et professionnelle gagnante pour l’atteinte de leur objectif, mais elle permet aussi aux élèves actuels de l’ÉFLT d’échanger avec eux et de connaître d’autres réalités. Qui sait, peut-être que dans un avenir rapproché, nos élèves auront aussi la chance de participer à un tel programme en France ou ailleurs? », mentionne M. Gilles Renaud, directeur.

Et parlant d’élève international, il faut mentionner que chaque année, des gens en provenance d’autres pays s’inscrivent dans l’une ou l’autre des formations professionnelles de l’ÉFLT. Cette année, ce sont six élèves, provenant de la France et de la Suisse, qui poursuivent des études en Protection et exploitation de territoires fauniques, en Abattage manuel et débardage forestier et en Conduite de machinerie lourde en voirie forestière.

Aujourd’hui, les stagiaires français ont été reçus officiellement par les élus de Ville de La Tuque. On leur a fait une présentation sur la ville, présentation qui a été agrémentée par la projection de vidéos démontrant le dynamisme du milieu latuquois.

Il s'agit de la 2e participation d’un centre d’éducation des adultes de la Commission scolaire de l'Énergie dans un tel projet avec les mêmes acteurs. La dernière fois, c'était en 2008. Quatre jeunes avaient alors été accueillis au Centre d'éducation des adultes de Shawinigan. L’équipe de direction et les membres du personnel de l’ÉFLT souhaitent un excellent séjour à La Tuque à ces élèves français.
 
 
 
Source :
Josée Duchemin, responsable des communications
École forestière de La Tuque
Tél. : 819 676-3006, poste 6538
jduchemin@csenergie.qc.ca
Information :
Véronique St-Gelais, enseignante
École forestière de La Tuque
Tél. : 819 676-3006, poste 6527
vstgelais@csenergie.qc.ca